Choc, déni, peur ... les vagues du changement.

01 Apr

Aujourd'hui, je ne vous parle pas de Marketing. Je vous offre un outil de coaching qui m'aide quand j'ai la peur au ventre.Vous le connaissez peut-être ? C'est la vague des changements, inspirée de la courbe de deuil.

Les vagues du changement

 

Comme vous, je vis tout un choc. Pendant 10 jours, je me suis réveillée à 4 h du matin, la boule au ventre : fils à l’étranger, petit bébé dans la famille, nouveau super duo de travailleurs autonomes. Et surtout d’entendre ma famille en France me raconter le confinement et l’interdiction de sortir à plus de 1 kilomètre de chez eux sauf pour l’essentiel !

Peur et incapable d’avancer. Ma tête veut répondre aux demandes du MAPAQ de suggestions pour aider les producteurs agricoles mais rien ne vient. Mon cœur veut appeler mes clients, mes amis, mes voisins pour écouter leurs besoins et les aider, mais rien ne vient. Mon corps n’est qu’une boule au ventre.

Alors j'ai écrit à mon amie Christine : écrire a toujours été pour moi un moyen de me vider la tête et d’y trouver une idée, un mot inspirant. Cette fois, le mot est 'deuil'. Tout de suite, je ressors la courbe du deuil ou les vagues du changement, que nous enseignions chez International Mozaik.
Quelle surprise de constater que 'tristesse' vient avant 'peur' ! J'identifie les premières étapes : le choc (fermeture des frontières), le déni (mon fils est à l’abri), la colère (envers cette personne âgée inconsciente des dangers), la peur bien évidemment mais jamais la tristesse. Je n'arrive pas à pleurer.
Alors que je m'autorise à sortir seule quelques heures, c'est au moment de quitter la maison que je pleure en voyant le lit de ma petite fille. Les larmes jaillissent quand je réalise que confinement veut dire séparation.

Mon intention n’est pas de vous faire brailler mais plutôt de vous démontrer la nécessité de vivre chaque étape, sans essayer d’en sauter pour aller plus vite vers la performance. Sinon, cela vous rattrapera d’une manière ou d’une autre.
Résultat après mes pleurs ? Quelque chose se débloque : je réussis à répondre au MAPAQ, à appeler quelques clients et à me réveiller ce matin avec l’énergie de vous offrir cet outil.

En pratique...
Mode d’emploi pour un mini auto-coaching avec les vagues du changement :

  • Penser à une situation qui vous bouleverse en ce moment (ex : la peur de manquer des ventes)
  • Regarder le schéma et demandez-vous « à quelle étape suis-je en ce moment par rapport à cette situation ? (ex : la peur)
  • Regarder en arrière et identifier à quel moment vous avez vécu chaque étape (ex : j’ai eu tout un choc quand …)
  • Identifier la prochaine étape à vivre : vers l’avant ou vers l’arrière, sachant que vous ne pouvez pas brûler les étapes.

Parfois la prochaine étape n’est pas attirante et pourtant indispensable avant de remonter la pente.
Si cela peut vous aider à passer à travers ce grand choc, respirer avant de plonger la tête sous l’eau, ressortir de l’eau et surfer sur les vagues du changement.

Je dédie cette infolettre à ce client d’hier qui avait envie de pleurer. 
Ose … #cavabienaller

Françoise

Comment fonctionne le coaching ?
Boîte à outils / Mise en marché
Citations

 

 

Infolettre, COACHING, Articles







Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).